ON4UB, 3700kHz, LE DIMANCHE A 10h30 locale.

Publié le Mis à jour le

 

 

uba_110x200

Site de l’UBA

DXUB


ARRL ARES E-Letter
dxnews_les_nouvelles_DX
Prochaine émission : dimanche 01 décembre 2019.

 

Décision définitive de l’IBPT : vous pouvez télécharger le texte ici.

 

 

 

 

 

 

 

ON4UB

En 1958 eut lieu l’Exposition Universelle de Bruxelles. Dans ces conditions extraordinaires, le conseil d’administration de l’UBA eu l’idée d’y installer une station radioamateur.Depuis, ON4UB a connu pas mal de changements. Mais aujourd’hui, ON4UB vit toujours, et une petite équipe, formée de quatre personnes prennet la parole le dimanche matin à 09:30 UTC pour les francophones. Après la lecture du bulletin d’information, une ‘Ronde des QSO’ ets organisée afin de nous permettre de faire la connaissance de ceux qui sont à l’écoute du bulletin, et ainsi avoir l’assurance d’un travail bien organisé.Le bulletin d’ON4UB contient une foule d’informations, comme par exemple :- Les nexs de l’IBPT;
– Les news de l’UBA;
– Les dates des différentes bourses, congrès, et autres activités extras;
– Les différentes activités des sections : repas, bourses, chasses aux renards, expositions, …
– Les différentes activités des OM, comme les activités /P, les Flora Fauna, …et j’en oublie certainement…Vous y retrouverez aussi les mêmes activités pour l’étranger, les FFF, activités TM, pour la France, par exemple, mais aussi en Allemagne, Suisse, Espagne, …Pour profiter de cette publicité gratuite, vous pouvez nous envoyer, via le site d’ON4UB, toutes les informations relatives à vos activités. elles seront placées sur le site d’ON4UB, et diffusées lors du bulletin suivant.Le bulletin d’ON4UB est actuellement écouté par beaucoup de Belges, mais aussi des Français, Allemands, Suisses, … car ceux-ci nous répondent lors de la ‘Ronde des QSO’.ON4UB est toujours à la recherche de nouveaux lecteurs, de manière à pouvoir diffuser au mieux notre bulletin. Si cela vous intéresse de passer +/- 1h30 avec nous le dimanche matin, nous vous accueillerons ouvertement. Les conditions sont simples : disposer d’une installation permettant de se faire entendre en Belgique, mais aussi dans les pays limitrophes.Nous comptons donc sur vous pour nous faire parvenir vos textes reprenant vos activités futures, et espérons vous entendre lors de la ‘Ronde des QSO’.Bien à vous,L’équipe de ON4UB.
CMR-19 Approve une allocation amateur 50MHz en région 1

La Conférence Mondiale des Radiocommunications CMR-19 a approuvée une allocation de la bande 50MHz en région 1. Cette décision sera reprise dans les rapports finaux de la conférence.Cette décision ressort après plus de 3 semaines d’intenses négociations pour réunir les avis divergents des administrations de la région 1. Ce consensus final est un grand pas en avant pour la communauté radioamateur: avant la CMR-19 il y avait seulement 11 pays en Afrique avec une allocation primaire. Dès la mise en application de cette décision (à une date encore à déterminer) il y aura 44 pays en région 1 avec une allocation primaire d’au moins 500 kHz et 26 pays avec une allocation primaire de la totalité de la bande 50-54 MHz . L’entièreté de la région aura donc au moins 50-52 MHz à titre secondaire, sauf la fédération Russe (uniquement 50.080-50.280 MHz à titre secondaire). Des dispositions seront prises pour protéger les autres services en région 1 et région 3. Les administrations nationales vont déterminer dans chaque pays les modalités plus ou moins généreuses.
La décision sur le point 1.1 de l’agenda de la CMR-19 est le résultat d’un travail acharné de l’IARU et de ses associations-membre, surtout en région 1 mais aussi avec le support des autres régions. Le groupe de travail « secteur radiocommunication de l’UIT » était sous la présidence de Dale Hughes, VK1DSH, d’Australie qui a aussi présider le sous-groupe qui a traité ce point lors de la CMR. Ce sous-groupe « 4C1″ a eu 10 réunions avant de trouver un accord et de le transmettre au groupe 4C, où de nouvelles discussions et négociations ont eu lieu. Le commité 4 a reçu les résultats de ce groupe le jeudi 12 novembre et a encore retouché le texte avant de le présenter à l’assemblée plénière. Les débats à cette assemblée plénière furent retarder pour encore résoudre des détails dans une des annotations.

Le vice-président de l’IARU Ole Garpestad, LA2RR, présent à la conférence en tant que membre de la délégation norvégienne, dit : “Le succès de la décision ressortant du point 1.1 de l’agenda n’a pu être réalisé qu’avec l’effort des sociétés-membre de l’IARU et des organisations régionales, spécialement les volontaires qui ont sacrifié de nombreuses heures à préparer les documents et assister aux réunions durant ces 3 dernières années. Nous remercions tous ceux qui ont fournit un effort, y compris les radioamateurs qui supportent l’IARU via leur association-membre. »
LA2RR a coordonné les préparations IARU. Dave Court, EI3IO, a mené plus spécifiquement l’effort pour le point 1.1 qui implique toutes les six organisations régionales de télécommunication: ASMG (états arabes), ATU (Afrique), CEPT (Europe), RCC (Russie et certains pays ex-URSS), CITEL (Région 2), APT (Région 3). Le secrétaire de l’IARU région 1 Hans Blondeel Timmerman, PB2T, a coordonné ce point avec la CEPT, dont l’avis a fortement contribué à la décision

Cours CW sur 144.100 MHz le mardi et 7.025MHz le jeudi à 21h00 locale

Une Formation Télégraphique est mise en place , cette formation Télégraphique est destinée à tous ceux qui désire apprendre , réapprendre la Télégraphie Morse et assistance aux ON3 qui souhaite pratiquer le Morse pour réalisé des contacts lointain avec peu de puissance.
Les cours vont débuter à partir du Mardi 5 Novembre et vont durer 3 mois jusque la fin du mois de Janvier.
Pour recevoir le cours, il faudrait disposer d’un Trx VHF All mode , une antenne vertical ou une Beam VHF ou éventuellement par websdr , tout dépend de l’endroit ou vous vous situer.
Le mardi soir à 21 h 00 locale, sur la qrg de 144 .100 Mhz , cours de télégraphie qui sera émis de mon Qra ( Montignies/s/Sambre ) en CW dans des conditions réelle , avec du qrm , qrn , etc .
Le jeudi soir à 21 h 00 locale, le cours sera donné en HF, qrg de 7.025 MHz suivant qrm, ou tout le monde pourra suivre le cours soit directement en HF, soit par websdr.
Les cours cw seront donnés à une vitesse de 10 à 15 mots minutes.
( Partie VHF ) le matériel utilisé au qra :
– Tx IC 275 h ( 100wtts ) dans une antenne vertical Diamond AX50.
Partie HF : FT2000D – Antenne Vertical 50 GAP – 50 watts.
La fréquence de 7.025 Mhz sera retenue. Si le cours n’est pas reçu correctement, nous pourrions basculer sue le 80 m.
La clés qui sera utilisée sera une clés classique , pas de paddle
si vous souhaitez suivre le cours de Télégraphie, il serait préférable de vous inscrire via les adresses email suivante ON5HQ@UBA.BE – – ON5CFT@GMAIL.COM

Premiers progrès et controverses sur des questions difficiles marquent la première semaine de la CMR 2019

Charm el-Cheikh, Égypte, 1er novembre 2019.

La première semaine de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2019 a abouti à un accord sur plusieurs points grâce aux consensus obtenus lors de discussions préalables à la conférence. Ces points étaient les plus faciles, le reste sera plus difficile.
Les premières décisions prises à Charm el-Cheikh n’ont été possibles que grâce aux innombrables heures consacrées depuis la dernière CMR de 2015 par le secteur des radiocommunications de l’UIT et les six organisations de télécommunication régionales (RTO).
Trois de ces décisions étaient relatives à des sujets intéressant l’IARU :

– La bande 47,0-47,2 GHz a été attribuée uniquement aux services d’amateur et d’amateur par satellite lors de la Conférence administrative mondiale des radiocommunications de 1979. Des sociétés commerciales dans le domaine des transmissions à large bande ont manifesté leur intérêt pour une allocation de la bande aux télécommunications mobiles internationales (IMT). La possibilité qu’une telle proposition soit présentée à la CMR-19 a suscité des inquiétudes, mais rien n’a été présenté, et ceci est en partie dû aux travaux de l’IARU lors de la réunion préparatoire de la conférence tenue plus tôt cette année et au travail des RTO. La CMR2019 a donc confirmé cette allocation sans changement pour la bande 47,0 et 47,2 GHz (NOC).

– Une autre décision de non changement (NOC) s’applique à la bande 5850-5925 MHz, qui est une attribution d’amateur secondaire en Région 2. Cette décision évite ainsi toute conséquence pour le service d’amateur. L’examen des propositions concernant d’autres parties du spectre dans la gamme des 5 GHz demandera beaucoup plus de temps.

– Enfin, la CMR n’a accepté aucune attribution de fréquence ni aucune modification au Règlement des radiocommunications dans le contexte du transfert de puissance sans fil pour les véhicules électriques (WPT-EV). Il reste encore beaucoup à faire, et de manière urgente, à l’UIT et aux autres organismes de normalisation si l’on souhaite que les services de radiocommunication soient correctement protégés des brouillages préjudiciables pouvant être générés par le WPT-EV, aussi bien de la fréquence fondamentale que des rayonnements non désirés.
L’examen d’une attribution du 50 MHz dans la Région 1 afin d’harmoniser les attributions dans les trois régions a fait l’objet d’un débat animé au sein d’un sous-groupe de travail présidé par Dale Hughes VK1DSH, de la délégation australienne. Les quatre RTO de la région 1 ont fait des propositions disparates à la conférence et un petit groupe d’administrations a proposé de ne rien modifier. Pendant trois jours, aucun progrès n’a été réalisé vers une solution consensuelle, mais cela a changé vendredi matin. Un accord a été conclu, sous réserve de confirmation par les groupes régionaux. Celui-ci offrira aux administrations de la région 1 une certaine flexibilité quant à la manière de traiter le service radioamateur dans cette bande 50 MHz.
L’un des problèmes les plus difficiles auquel la CMR-19 est confrontée est l’élaboration d’un ordre du jour pour la CMR-23. Il existe des dizaines de propositions de points à l’ordre du jour, et toutes ne peuvent être traitées dans les limites des ressources disponibles de l’UIT.
Le travail de fond d’analyse de ces propositions a débuté vendredi après-midi et doit s’achever au cours des deux prochaines semaines.Certaines réunions sur les problèmes les plus difficiles sont programmées pour le samedi 2 novembre.
Les délégués ont été avertis de se préparer à une utilisation intensive des heures de week-end et de soirée jusqu’ à la fin de la conférence, le 22 novembre.
Communiqué de l’IARU R1

Décision du conseil de l’IBPT du 23 septembre 2019 concernant l’utilisation d’un préfixe spécial par tous les radioamateurs titulaires d’un indicatif belge à l’occasion de l’anniversaire (18 ans) de son altesse Royale de la Princesse Elisabeth de Belgique.

  1. Le 25 octobre 2019 marquera l’anniversaire de son Altesse Royale la Princesse Elisabeth de Belgique. Les Belges fêterons les 18 ans de la future première Reine souveraine des Belges.

  2. Dans ce cadre, l’IBPT a été contacté par l’Union Royale Belge des Amateurs-émetteurs, ci-après «UBA», afin d’autoriser l’utilisation d’un préfixe spécial par les radioamateurs pour cette occasion.

  3. Souhaitant s’associer à la célébration de cet anniversaire, l’IBPT entend dès lors faire droit à la demande de l’UBA mais également étendre la possibilité d’utiliser le préfixe spécial prévu à tous les radio clubs titulaires d’un indicatif belge.

Objet :

  1. La présente décision répond à une demande du 3 septembre 2019 de lUBA de pouvoir utiliser un préfixe radio spécial, «OR»,pour les radioamateurs titulaires d’un indicatif belge afin de célébrer les 18 ans de son Altesse Royale la Princesse Élisabeth.

  2. Actuellement, l’indicatif réservé au radioamateurisme en Belgique est composé du préfixe« ON » suivi d’un chiffre et de deux ou trois lettres.

  3. Lors de grandes occasions, les associations reconnues de radioamateurs peuvent, en vue de marquer l’évènement, demander l’autorisation d’utiliser un autre préfixe que le préfixe «ON».

  4. Considérant la portée de l’événement, l’IBPT estime que la possibilité d’utiliser le préfixe spécial «OR»en l’honneur des 18 ans de son Altesse Royale la Princesse Élisabeth devait également être étendue aux radio clubs afin de permettre à un maximum de personnes de participer à cet événement.

  5. Cette décision n’est pas applicable lors de l’utilisation d’un indicatif court (comportant une seule lettre dans le suffixe) car ce dernier comporte déjà dans certains cas, un préfixe «OR» et cela mènerait à des confusions dans l’identification des stations.

  6. Elle ne s’applique pas non plus aux stations sans opérateur car ces stations sont connectées au niveau international via un indicatif «ON0». Il sied donc de prévenir également tout risque de confusion à ce niveau.

Cadre légal :

  1. L’article 6/1, § 3,de l’arrêté royal du 18 décembre 2009relatif aux communications radioélectriques privées et aux droits d’utilisation des réseaux fixes et des réseaux à ressources partagées, donne à l’ IBPT la compétence de fixer, en conformité avec les règles internationales, la composition des indicatifs d’appel et les règles d’attribution de ceux-ci.Cette disposition permet également à l’ IBPT de modifier en tout temps un indicatif d’appel.

Décision :

  1. Le Conseil de l’IBPT autorise chaque titulaire d’un indicatif belge, radioamateur et radio clubs,à utiliser le préfixe «OR» au lieu du préfixe standard «ON» et ce durant la période du 25 octobre 2019 jusqu’au 25 décembre 2019 inclus.

  2. Cette décision n’est pas applicable dans le cadre de l’utilisation d’un indicatif court ou d’une station sans opérateur.

OR18 et l’UBA :

Une station spéciale OR0YAL (lire O ROYAL) sera également active.

Le premier QSO avec une station OR18 compte pour 2 points, les autres QSO, avec la même station OR18, mais sur une bande différnete compte pour 1 point. Cette règle s’applique aussi à la statio ORYAL (exemple : OR18UBA sur 80 et 40m = 3 points, OR0YAL sur 30 et 2 m = 3 points, total : 6 points).

30 points = Bronze,

50 points = Argent,

70 points = Or

100 points = Platine.

Un trophée sera remis :

– a la section faisant le plus grand nombre de QSOs avec son indicatif OR18

– au HAM belge qui obtiendra le plus grand score en contactant les station OR18.

Ces trophées seront remis lors du congrès UBA 2020.

HAM Academy 14 – cours ON3

La HAM-Académie de l’Union royale Belge des Amateurs-Émetteurs assure une formation à la licence de base (ON3) d’une manière centralisée, accessible à toutes les personnes désireuses de devenir radioamateurs et aux candidats de toutes les sections UBA, sans concurrence entre elles.
L’objectif est non seulement de donner la formation (au moins 12 heures) imposée par la réglementation, mais aussi de faire passer aux candidats l’examen pratique.

La 14ième édition de la HAM-Académie sera organisée les week-end des 2-3 et 16-17 mai 2020 au Centre Marcel Hicter de La Marlagne à Wépion, près de Namur.

Une navette sera organisée sur demande entre la gare de Namur et la Marlagne.
A l’issue des deux week-ends, l’examen pratique sera organisé et un certificat de réussite sera attribué aux lauréats. Ce certificat est obligatoire pour présenter ultérieurement l’épreuve théorique auprès de l’Institut Belge des Services Postaux et des Télécommunications (IBPT).
Toutes les infos ici.

Menace de la bande des 2 mètres (144-146 MHz) ?

Vous avez peut-être déjà vu passer des informations à ce sujet. Il s’agit de la menace pour notre bande des 2 mètres (144-146 MHz).
Une société française active dans le secteur de l’aviation a demandé à l’ANFR, l’autorité de réglementation française, de soumettre une proposition à la CEPT en vue d’une discussion à la CMR-19 et à la CMR-23 (Conférence mondiale des radiocommunications).
La proposition prévoit en premier lieu de supprimer la disposition « sauf mobile aéronautique » pour le segment de fréquence 146 – 174 MHz. De cette manière, il sera possible d’autoriser les liaisons avec des aéronefs dans ce segment de bande. Ceci est une conséquence de la demande croissante de liaisons avec des petits avions et des drones.
A part cela, il est également proposé de donner au service mobile aéronautique le statut primaire pour le segment de fréquence 144 – 146 MHz, de sorte que la gamme de fréquences de 108 à 174 MHz soit rendue complètement accessible au service « mobile aéronautique » à titre primaire.
Une attribution de 144 – 146 MHz à un autre utilisateur est évidemment inacceptable pour nous, car cela aurait des conséquences très négatives pour les radioamateurs !Pour qu’une telle proposition passe à la Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR, ou WRC en anglais) il faut plusieurs étapes: d’abord la proposition est discutée lors de réunions préparatoires de la CEPT: les CPG-PT (Conference Preparatory Group-Project Team) sont des réunions techniques, tandis qu’il y aura encore une CPG-Plenary meeting qui doit adopter la proposition au niveau de la CEPT avant de la présenter à la CMR-19 dans les points à discuter lors de la CMR-23.La proposition de l’ANFR a été présentée en avril 2019 lors de la PTA#6. Cette proposition ne contenait pas encore l’inclusion de la bande 144 – 146 MHz. Pour la PTA#7 en juin 2019 la proposition a été amendée pour couvrir aussi la bande 144-146 MHz; l’IARU-région 1 a réagit immédiatement en introduisant une note informative avec notre opposition, mais il n’y a qu’un seul pays qui a formellement donné son opposition.
Le point est donc repris pour la CPG (ECC’s Conference Preparatory Group) en août.L’UBA a pris rendez-vous à l’IBPT pour expliquer notre point de vu, qui a été accepté et qui sera défendu par la Belgique lors de la CPG et de la CMR.
Notre point de vue est qu’une coexistance entre les services primaires AMATEUR et AMATEUR SATELLITE et le service AERONAUTICAL MOBILE résultera en de nombreuses interférences au détriment de tous les services concernés.
Actuellement le service AMATEUR et AMATEUR SATELLITE sont les seuls services dans cette bande, et ce dans les 3 régions ITU. C’est aussi la seule bande VHF où les radioamateurs sont primaires exclusif dans le monde entier!
Pour le service AMATEUR nous avons créé les plans de fréquences pour réguler le trafic.
Nous avons trouvé ainsi de la place pour les utilisateurs de signaux faibles (DX, propagation research, EME …), des utilisateurs de fortes puissances (DX, EME), les utilisateurs des relais & balises qui ont demandé d’importants investissements financiers de la part de radioamateurs. Il est estimé que plus de 75% des radioamateurs dans le monde ont des équipements dans cette bande.
Le service AMATEUR SATELLITE utilise intensivement cette bande, et ce pour toutes les régions et par les satellites amateurs de tous les pays. Ces satellites sont déjà en activité et ce pour des durées allant d’un an à 25 ans. Ces satellites servent non-seulement comme relais de communications aux radioamateurs, mais aussi à l’éducation et l’expérimentation. Régulièrement la station radioamateur à bord de l’ISS effectue des contacts ARISS avec des écoles, et déjà 2 fois la NASA nous a demandé de nous mettre à l’écoute car les communications avec l’ISS étaient interrompues.Que faut-il faire ?
Pour les simples radioamateurs il n’y a rien à faire: vos associations, telle que l’UBA, se chargent de persuader les administrations nationales de s’opposer à cette proposition. Au niveau européen, il y a déjà l’Allemagne qui a voté contre. La Belgique prendra la même position lors de la CPG en août. La France, initiatrice de la proposition va évidemment voter pour. Il faut donc que les autres pays européens réagissent. Les associations membres de l’IARU sont déjà en train de contacter leurs administrations. Nous espérons que cette proposition ne passe pas le cap de la CEPT.Y a-t-il d’autres propositions nous concernant ?
Oui:
  • Lors de la CMR-19 il y a tout d’abord une proposition pour élargir en région 1 la bande des 6m (50 MHz) à 50.0 – 54.0 MHz avec une partie en primaire. Après l’abandon de la « bande I » pour la télévision, cette bande est encore utilisée par les militaires. Il y a donc certains pays qui s’opposent à une extension. Le travail est encore en cours pour obtenir au moins 50.0 – 50.5 MHz à titre primaire.
  • Lors de la CMR-19 il y a des discussions pour étendre la bande « WiFi » 5 GHz et allouer des bandes entre 26 – 81 GHz pour l’IMT (International Mobile Telecommunication). Certaines de nos bandes risquent d’etre prises, mais de nouveau nos points de vue ont été communiqués à l’IBPT.
  • Un point important pour nous est l’introduction des WPT-EV (Wireless Power Transfer (WPT) for Electric Vehicles (EVs)). Ce système permet aux voitures électriques de se garer « au dessus du chargeur » et de charger sans contact. Le risque est d’avoir beaucoup d' »émetteurs » de fortes puissances réparti sur un large territoire: le niveau de bruit va fortement augmenter ! À défaut d’études suffisantes, les intérêts commerciaux risquent de faire des dégats.
  • Finalement il y a encore une proposition en cours de discussion à la CEPT, qui sera proposée lors de la CMR-19 comme point pour la CMR-23: dans la bande 23cm (1240 – 1300 MHz) nous sommes secondaires par rapport aux systèmes de radionavigations par satellites (GALILEO, GLONASS, …). Jusqu’à présent il y a eu quelques perturbations locales, surtout par des signaux « large bande » (ATV,DATV). La proposition CEPT risque de nous interdire ou fortement restreindre l’accès à cette bande. Il faut donc convaincre les administrations de régler les problèmes individuellements et localement sans passer par l’ITU.
Nous vous tenons évidemment au courant des évolutions.

 


Tout a commencé en 2014, quand Gaël poussa la porte du shack en récitant l’alphabet international …
« Papa, écoute : Alfa, Bravo, Charlie, Delta, Echo, …. Zoulou ! »
C’est dans un livre destiné aux ON3 qu’il a trouvé l’info et emmagasiner l’alphabet… Il avait 7 ans !
« Ca t’intéresse ? »
« Oui, et j’ai déjà lu quelques pages du manuel ! »
Et l’aventure débutais …
En 2015, il reçoit le numéro ONL12144, à 8 ans. Il commence par de l’écoute, l’apprentissage de l’utilisation correcte des bandes.
Ensuite, il continue à étudier, en autodidacte, en posant quelques questions pour débloquer le passage vers la page suivante.
En 2018, les choses se précisent : le livre ON3 est avalé, reste la pratique …
Septembre 2018 : inscription à la Ham Academy, il ressort avec son diplôme, sans aucune faute, et est, à 11ans et 6 mois, prêt à passer son examen à l’IBPT.
Décembre 2018, le nouvel AR donne la possibilité de passer son examen radio à 12 ans. Gaël est né au mois de mars, et un examen à lieu le 06 mars 2019.
Inscription faite, et Gaël se présente à l’examen à 12ans pile !
Il ressort de la salle d’examen, avec un 22/24 et ON3GTH comme call ! Défis réussis, il devient de ce fait le premier à présenter son examen à 12 ans suivant le nouvel AR, et ainsi, LE PLUS JEUNE RADIOAMATEUR DE BELGIQUE !
Que pouvait-on rêver de mieux comme cadeau d’anniversaire ?
Il s’agit donc de la troisième génération de radioamateur, en commençant par ON5HQ, suivis de ON6GMT et maintenant ON3GTH.
Nous lui souhaitons beaucoup de plaisir dans le hobby, en espérant un passage vers l’Harec plus tard …
Encore félicitation pour son apprentissage en autodidacte à 80% !
La loi Belge

En pratiquant son hobby, le radioamateur devra se conformer à la législation et ceci à 3 niveaux :

Les télécommunications sont régulées par l’IBPT.

L’IBPT (Institut belge des Postes et des Télécommunications) est l’autorité de régulation des postes et des télécommunications en Belgique et a été établi par la loi du 21 mars 1991. Cet institut gère et contrôle, entre autres, l’application des lois aux radioamateurs. La législation concernant l’aspect télécommunication a été rédigée par les spécialistes de l’IBPT en collaboration avec les radioamateurs eux-mêmes.

La réglementation comporte plusieurs lois, Arrêtés Royaux et Arrêtés Ministériels. Il est évident que chaque radioamateur ne sait pas être un interlocuteur à l’IBPT. Comme d’une façon générale en politique, les radioamateurs se groupent en association. Cette association agira un peu comme un syndicat et défendra les intérêts de radioamateurs auprès des autorités. En Belgique l’UBA (l’Union Royale Belge des Amateurs-émetteurs) représente presque la totalité des amateurs depuis plus d’un demi siècle.

Les réglementations concernant l’urbanisme et les constructions.

Lors de l’installation d’antennes, les radioamateurs doivent se conformer aux prescriptions de l’urbanisme dictées par la région et par la commune. En règle générale, le radioamateur prendra toujours contact avec le service de l’environnement de la commune où il désire installer ses antennes. Sur les instructions du fonctionnaire communal, il devra alors introduire une demande pour un permis de bâtir. S’il y a des problèmes pour cette procédure, il pourra faire appel à un responsable de l’UBA pour l’aider.

L’influence des rayonnements HF sur notre santé.

En 2001, une norme a été fixée pour limiter le champ électromagnétique produit par les antennes. Cette matière ayant été transférée aux régions, il y a depuis 3 règlementations régionales à observer.
– en Flandre il faut contacter le service LNE, mais en général une simple déclaration ou un dossier simplifié suffit. (voir notre page d’information)
– en Wallonie le portail de Wallonie Environnement donne plus d’informations, mais actuellement les radioamateurs sont dispenser.
– à Bruxelles c’est Bruxelles Environnement qui est resposable; une circulaire spécifie que les radioamateurs sont exemptés de dossier.
L’UBA peut aussi aider les radioamateurs pour rédiger leur dossier.

Taxation des antennes.

En Flandre et dans la région Bruxelles-capitale les communes peuvent établir des taxes communales sur les antennes. Il faut voir au cas par cas dans quelles communes il y a des taxes applicables aux fradioamateurs et à combien cette taxe revient. Il est utile de contacter la commune pour se faire connaître et mentionner que nos antennes ne servent pas à une activité commerciale ou rémunérée.
La région Wallone a un règlement qui excepte les radioamateurs d’une telle taxe et interdit aux communes d’établir une telle taxe.

Le radioamateur

L’arrêté ministériel du 9 janvier 2001 définit une station de radioamateur comme « une ou plusieurs stations émettrices pour le service radioamateur, avec les installations d’antennes y afférentes ».

Et le service radioamateur est définit comme « un service de radiocommunication ayant pour objet l’instruction individuelle, l’intercommunication et les études techniques, effectué par des radioamateurs « .

Le contrôle de l’application des lois sur les radiocommunications dépendent de l’IBPT (l’Institut Belge de Postes et des Télécommunications). La détention, et à fortiori l’utilisation, d’un émetteur sans autorisation préalable (donc sans licence) est contraire à la loi et vous expose à des poursuites correctionnelles…

Examens et licences

Au moins deux fois par an, l’IBPT organise des examens pour l’obtention d’un certificat de radioamateur. Grâce à ce certificat on peut demander une licence. Plus de détails dans le paragraphe « Examens » sous RADIOAMATEURISME.
Contrôle

La station radioamateur, le type d’émission (mode de modulation) et la nature des émissions (contenu) doivent être conformes aux prescriptions légales. La station du radioamateur peut être contrôlée, à tout moment, par les agents de l’IBPT. Des fautes graves peuvent entraîner la suspension ou le retrait de la licence, en plus de poursuites pénales.

Perturbations

Le détenteur d’une licence doit veiller à ne pas produire d’interférences dans les récepteurs radio et TV de ses voisins, et à ne pas perturber d’autres services de radiocommunication publics, privés ou généralement des appareils quelconques. En cas de problèmes, la première réaction doit être d’arrêter immédiatement les émissions radioamateur, puis de collaborer avec les personnes qui subissent les perturbations afin de trouver les solutions adéquates.

A la demande, l’UBA assiste ses membres pour trouver une solution. En dernière instance, le radioamateur peut demander l’intervention de l’IBPT, car la cause de la perturbation ne se trouve pas nécessairement dans la station du radioamateur.

Il peut aussi arriver que le radioamateur est perturbé par des interférences (TV plasma, onduleurs, télédistribution …). L’UBA peut assister le radioamateur pour identifier et localiser la source des perturbations et, le cas échéant, de sousmettre un dossier de plainte auprès de l’IBPT.

Dans les autres pays

Si vous vous rendez à l’étranger, votre licence HAREC belge sera automatiquement valable dans plus de 26 pays d’Europe et quelques pays hors d’Europe (par exemple les Etats-Unis, le Canada, Israël, etc..). Ceci résulte de la Convention CEPT T/R 61-01 que ces pays ont signée. Vous pouvez donc continuer à exercer votre hobby en vacances ou en voyage d’affaire. Dans les autres pays des licences temporaires de réciprocité (souvent d’un an) peuvent être obtenues, mais les démarches administratives prennent un certain temps. De façon similaire, les radioamateurs titulaires d’une licence HAREC d’un pays CEPT, de passage en Belgique, peuvent utiliser leur station en Belgique en utilisant leur indicatif précédé de « ON/ ». Les radioamateurs, ressortissants de pays européens qui n’ont pas signé la Convention CEPT T/R 61-01, ou de certains autres pays, peuvent demander une autorisation temporaire à l’IBPT.

Depuis peu il existe aussi la convention CEPT REC (05)06, que la Belgique a ratifiée, qui permet aux titulaires d’une licence ON2 de visiter d’autres pays y adhérants, et aux titulaires de licences équivalentes européennes de visiter la Belgique.

Dans tous les cas renseignez-vous dans le pays visité des fréquences, puissances et modes de transmissions, ainsi que du préfixe/suffixe à utiliser.
Notez-aussi que le matériel que vous emporter reste sousmis aux règlements douaniers.
Les préfixes en Belgique

Les indicatifs des radioamateurs sont attribués par les administrations de tutelle. En Belgique il s’agit donc de l’IBPT. Les indicatifs se composent d’un préfixe et d’un suffixe. Les préfixes sont attribués au niveau international par l’ITU. C’est ainsi que la Belgique a reçu le groupe ONA à OTZ et dans ce groupe les autorités belges ont attribué les préfixes ON1, ON2, ON3, ON4, ON5, ON6, ON7, ON8 et ON9 aux radioamateurs. Pour des circonstances spéciales, et sur demandes d’un radioamateur, les préfixes OP, OQ, OR, OS et OT sont également utilisés.

Les indictifs ON0 sont attribués aux stations automatiques (relais, balises …)

Ham Academy – 13ième édition (licence de base)

La 13ième session de la HAM-ACADEMY aura lieu les week-end du 14-15 et 21-22 septembre 2019 au Centre Marcel Hicter de La Marlagne, à Wépion, près de Namur.

Il s’agit d’une session régionale centralisée de formation radioamateur pour l’obtention de la licence de base (ON3) ouverte aux membres de toutes les sections UBA comprenant les cours théoriques imposés par la réglementation, des démonstrations et manipulations d’appareils (émetteurs, antennes, ROS-mètres, etc) ainsi que la déontologie et les bonnes pratiques du hobby.
A l’issue des deux week-ends, l’examen pratique est organisé et un certificat de réussite est attribué aux lauréats.
Ce certificat est obligatoire pour présenter ultérieurement l’épreuve théorique auprès de l’Institut Belges des Services Postaux et des Télécommunications (IBPT).

Les cours et l’examen pratique sont organisés en français. Le nombre de places est limité et les inscriptions seront prises en compte dans l’ordre d’arrivée.
Condition non négociable: Être membre de l’UBA au moment de l’inscription.

Le prix du stage est fixé à 70 € comprenant l’inscription aux cours théoriques et pratiques, l’examen pratique pour la licence de base (ON3), le syllabus, l’assurance, les repas de midi, le goûter, le café, la navette sur demande entre la gare de Namur et le Centre Marcel Hicter. Il ne comprend pas la cotisation à l’UBA, ni l’inscription à l’examen théorique IBPT.
Un logement sur place (nuits du samedi au dimanche, repas compris) est possible si suffisamment de personnes s’y inscrivent. Le prix du logement est de 45€. La date limite d’inscription est fixée au 10 août 2019.
Les inscriptions ne seront valides qu’après paiement et vérification de la qualité de membre UBA (voir conditions en couverture du CQ-QSO ou sur le site www.uba.be).
Informations et inscriptions : ham-academy@uba.be

plus d’infos : Ham Academy 13.pdf
formulaire d’inscription: Ham Academy 13 inscription.doc

BAFARA-50”

Special event callsigns !!

À l’occasion du 50e anniversaire du BAFARA (Belgian Air Force Amateur Radio Association), les indicatifs de nos clubs ont reçu le préfixe OR5Ø pour l’année 2019.
OR5ØAF (Station mère du BAFARA): sera régulièrement activé à partir de divers emplacements,
OR5ØBAF: Saffraanberg (Ecole Royale des Sous-Officiers) , est QRV le mercredi soir et aux dates à préciser .
OR5ØBFS: Florennes (2 ième Wing Tactique), QRV régulièrement le vendredi, ainsi qu’à d’autres moments.
Les dates des émissions de chaque station sont à retrouver au fur et à mesure sur le site www.bafara.be ainsi que les diverses informations concernant notre association.“BAFARA-50” award
QSL via bureau.
Ce diplôme est édité à l’occasion du 50ième anniversaire du BAFARA, l’Association Belge des Radioamateurs de la Force Aérienne.
Ce diplôme est disponible pour tout radioamateur licencié ET les Short Wave Listeners.
Contacts avec les stations spéciales BAFARA,
OR50AF = 40 points
OR50BAF = 20 points
OR50BFS = 20 points
Contacts avec les stations membres du BAFARA = 2 points
Points à obtenir:
GOLD: 120 points, 3 BAFARA special event stations + 20 stations membres
SILVER: 80 points, 2 BAFARA special event stations + 10 ou 20 stations membres
BRONZE: 60 points, 1 BAFARA special event station + 10 ou 20 stations membres
Chaque station ne peut être contactée qu’UNE fois.
Il n’y a pas de restriction de bande ou de mode, des remarques supplémentaires pour les QSO à bande unique ou à mode unique sont possibles sur demande
Contacts via relais et/ou stations automatiques ne sont PAS valides.
Seuls les contacts réalisés entre le 01 Mars 2019 et le 29 février 2020 sont valides.
Envoyer la liste de demande CGR à: info@bafara.be .
Montant: GRATUIT

Format: . document PDF.

Valid BAFARA stations (194) – Member stations : ON1BUX, DNF, DWN, JU, ODB, (5) ON2BAS, BFQ, BID, BV, KFJ, MAB, SWT (7) ON3ANY, CW, DAG , EAF, JLF, IWB, JLF, LX, MKL, ME, MIW, PLE, RG, RY, SLW, SST, TA, VGA, WLA, WZ (20) ON4AAI, AAX, AGV, AHJ, AHQ, ALV, ANE, ANM, ARL, AT, ATW, ATZ, AVE, AWM, AX, AXV, BAX, BCG, BDK, BLU, BPC, BZ,CCT, CDI, CFC, CJW, CLB, CMO, CVL, DW, DY, FAB, FG, FKK, GUN, ILL, KBL, KPU, KZF, LDK, LDL, LDR, LJ, LMK, LN, LO, MAW, MS, NS, NY, OP, PD, RDB, SM, TYP, WIM, WYR, YA, YP, (59) ON5AB, ADC, ADL, ARE, BWE, BDD, CLM, CTS, EN, FO, GD, HO, JA, JF, JI, JLK, JPF, PK, QA, QP, RKN, SX, VP, WO, YS (25) ON6AS, BC, CT, CY, EB, FY, GPS, HI, IF, JE, JN, JRA, KL, NA, NU, THA, TM, UO, VP, YE, YF (21) ON7AA, AMI, BAU, BH, BPS, BQ, CFK, DC, DDG, DJU, EN, HO, II, JFK, KC, KL, MV, NW, NY, PH, PV, QL, VER, VZ, WG, WZ, YZ (27) ON8BV, CV, KM, MC, OF, PV, RJ (7) ON9AIR (1)
OO4F, OP4D, OP4J, OP4L, OP7F, OR7D, OR7Z, OS0C, OS7P, OT7N, OT9P (11)
EB5TT, F5VLS, VE2GOO (3)
ONL2674, 2727, 3060, 7956, 8858, (5)

– Special event stations: OR5ØAF, OR5ØBAF, OR5ØBFS (3)
Consultez le site Web du BAFARA pour connaître les périodes d’activation des indicatifs d’événement spéciaux. … www.bafara.be

Décision du Conseil de l’IBPT du 20 mars 2019 concernant les fréquences, puissances et modes de transmissions pouvant être utilisés par les radioamateurs

Comme vous le savez très certainement, le 20 mars dernier, le Conseil de l’IBPT à informé de sa décision concernant les bandes et puissances ON3, ON2 et HAREC.

Ce lundi 25 mars, nous avons informé (le Conseil de l’UBAà) le Conseil de l’IBPT de nos objections suite à la publication de la décision du Conseil de l’IBPT du 20 mars dernier.
Presque immédiatement, nous avons reçu une réponse indiquant que nos objections allaient être examinées et quelques heures plus tard, les liens vers la décision sur le site web de l’IBPT ont été supprimés. La décision même, c. à d. le lien vers le document PDF semble encore toujours être valable.
Ceci pourrait indiquer que la décision a été (provisoirement) retirée. Néanmoins, aucune confirmation formelle n’a encore été reçue de la part de l’IBPT.
Nous espérons qu’une concertation avec l’IBPT aura bientôt lieu et permettra de trouver une solution plus favorable pour nos ON3 que celle publiée dans la décision du 20 mars dernier.

Mise à jour du 28 mars : L’IBPT a confirmé que la décision du Conseil du 20 mars 2019 a été abrogée. La précédente décision du Conseil du 24 avril 2012 reste en vigueur pour le moment.

Festival I Love Science à Brussels-Expo du 26 au 28 avril

Science-Expo : du concentré de motivation et d’enthousiasme !

Durant 2 jours, des jeunes de 12 à 20 ans réunis en équipe, présentent leur projet scientifique ou technique au grand public.
Depuis des semaines ou des mois, parrainés par un adulte (professeur, parent, …), ils ont choisi un sujet de recherche ou de réalisation. Ils ont observé, investigué, expérimenté, testé, recommencé.
Science-Expo est pour eux l’occasion de présenter le résultat de leurs efforts au grand public, de le confronter à l’avis d’experts, de partager leur expérience avec leurs pairs et ainsi de développer leurs compétences de communication et d’argumentation.
S’ils le souhaitent, ils participent au concours et ont la possibilité de gagner une participation à une exposition scientifique à l’étranger ou un des nombreux autres prix offerts par nos partenaires.

I Love Science: c’est aussi une foule d’activités et de partenaires, 2 jours pour faire des animations interactives en lien avec les sciences, tester des imprimantes 3D, faire des expériences de chimie, programmer des robots et tant d’autres choses encore…

5 HUBs, 5 thématiques: Les stands sont organisés sous forme de villages, appelés les HUBs, de façon à regrouper les projets traitant de la même thématique pour faire le lien avec différents secteurs professionnel.

Une équipe UBA assurera pendant les 3 jours des ateliers de montage de kits. Plus de 220 jeunes partirons avec un récepteur FM qu’ils auront réalisé eux-même.

Le vendredi (9h-16h) est surtout ciblé vers les écoles, mais vous pourrez découvrir les différents projets du concours.
Le weekend cet événement est ouvert au grand public et c’est gratuit! Venez en famille avec vos enfants / petits-enfants découvrir les sciences ! Samedi et dimanche de 10h à 18h au Palais 1 de Brussels Expo (Heysel).

Vous trouverez ici le plan avec tous les stands.

73’s Stefan ON6TI

P.S. rendez-vous aussi le vendredi 3 (10h-16h) et samedi 4 mai (12h-18h) à Liège à la Maison de la métallurgie.

 

Section de Thuin – THN

Il y a 40 ans, en Avril 1969, Serge Zeler, ON4ZE, créa et mis sur pied la section UBA de Thuin située 45, Rue Crombouly à Thuin.A l’occasion du 40ième anniversaire de la section UBA de Thuin, l’IBPT lui a accordé l’indicatif spécial OT40THN.

Les membres de la section UBA de Thuin ON6TN, seront actif du 01 au 30 avril avec comme indicatif d’appel OT40THN.

Les émissions seront effectuées toute bande (80 – 40 – 20 – 15 – 10 m) et tout mode de modulation (SSB – CW – RTTY et modes Digitaux ).

Une carte qsl spéciale sera envoyée via buro UBA

De plus amples information via le site web de la section THN : http://www.on6tn.be

Conférence jeudi 4 avril 2019 à 20 H à la section BXE : BRAMS la symphonie des étoiles filantes.

Le B-elgium RA-dio M-étéore S-tation est un réseau de stations de réception des échos générés par l’ionisation conséquente à la rentrée des météores, autrement dit les étoiles filantes de nos nuits d’été, dans la haute atmosphère à l’altitude d’environ 100 km. Le projet est coordonné par l’Institut d’aéronomie spatiale, l’ IASB. Nous y sommes bien intégrés car beaucoup de stations de réception sont, entre autre, hébergées par des radio amateurs belges. L’émetteur générant le signal d’écoute est installé à Dourbes (sud de la Belgique) au Centre de Géophysique du Globe. Il émet un signal vers le zénith, polarisé circulairement et sur 49,97 MHz. La puissance est constante ,150W.

Hervé Lamy, scientifique à l’institut, en charge de la direction du projet, viendra nous présenter ses recherches avec passion et précisions. Il nous décrira le matériel utilisé, les résultats et constatations déjà effectuées, la partie intéressante pour nous radio amateur, ainsi que les perspectives attendues. Particularités… : les différences sont marquées entre étoile filante et avions. Anecdote… : les avions militaires laissent des échos assez caractéristiques imprimant des changements brusques sur la trace ce que ne font pas nos étoiles filantes 😉. L’étude de « l’environnement atmosphérique » de cette altitude n’est pratiquement accessible que via l’activité météoritique. En effet les ballons sondes n’y parviennent pas et les satellites sont en difficultés pour parvenir, via leurs instruments, jusqu’à cette couche.

Conférence qui nous gardera les pieds sur terre mais la tête dans les étoiles. Venez y nombreux. Merci à Marco – ON7LM.

Section CRD: brocante le 7 avril 2019.

Nous avons le plaisir de vous convier à la 6ième brocante du CRD, le dimanche 07 avril 2019 prochain de 10h30 à 16h30 au local de la Maison des Jeunes de Durnal (terrain de balle pelote), rue de Mianoye, 27a
Pour les exposants, entrée à partir de 09h00 jusqu’à 10h30 pour leur installation.
Prix pour les exposants : 1€ la table de 1m + supplément de 1€ pour le raccordement électrique si nécessaire.
Attention, le nombre de tables est limité. Ne tardez pas pour votre réservation. (on5uc.oli@gmail.com)
Une petite restauration est prévue. Nous vous proposerons « La Cerdoise » ainsi que baguettes jambon ou fromage, Hot-Dog et potage.
Une tombola est prévue, chaque enveloppe (5€) sera gagnante (Il y aura un émetteur / récepteur à gagner)
Cette brocante se veut modeste mais conviviale comme le sont les membres du CRD !

Consultation IBPT – réponse de l’UBA

L’IBPT a publié une consultation ce 18 décembre 2018. Le même jour la nouvelle a été publiée sur le site web de l’UBA et les cadres en ont été informés. Durant la période entre le 18.12 et le 05.01 l’UBA a reçu 200 réactions (= ± 7% de nos membres). Presque toutes les réactions concernent le tableau des fréquences (annexe de la consultation).

Licences HAREC

La principale critique est la limitation de la puissance d’émission à 20 W dans le segment 1260-1300 MHz. Cette limitation rend difficile, voir impossible tout trafic dans les modes EME, tropo et rainscatter.Selon certaines informations de l’IBPT cela semble provenir de perturbations de systèmes radars (militaires) dans la bande 1300 MHz par des émissions (D)ATV.Il n’y a pas eu de remarques concernant des perturbations occasionnées par des transmissions à bande étroite (CW, SSB, FM).Sur cette base nous proposons à l’IBPT de considérer uniquement une limitation à 20 W pour des émissions (D)ATV.Nous avons aussi remarqué quelques petites erreurs que nous voulons corriger dans le tableau des fréquences.

Licences CEPT Novice

Nous avons proposé 2 modifications à la table des fréquences:

1. les titulaires de la licence CEPT NOVICE devraient aussi avoir accès au segment de fréquence 1850-2000 kHz. Dans la table actuelle les ON2 ont accès à ce segment.

2. les titulaires de la licence CEPT NOVICE devraient aussi avoir accès à quelques bandes SHF avec une puissance limitée:

  1. 2300-2450 MHz avec 1 W
  2. 5650-5850 MHz avec 1 W
  3. 10000-10500 MHz avec 1 W

En Allemagne et au Luxembourg les titulaires d’une licence CEPT Novice ont accès à ces bandes. Ceci leurs permet, conformément à l’objectif de l’UIT, d’apprendre (« self-training ») les nouvelles technologies et de les utilisr (techniques numériques logicielles et matérielles: SDR, GNURadio, SDR tranceiver, HackRF, PlutoSDR, USRP …)Ces deux propositions différencient aussi la licence CEPT Novice de la licence de base sans devoir trop abaisser cette dernière.

Licences de base

Dans la proposition de l’IBPT il y a principalement les modifications suivantes pour les titulaires de la licence de base:Limitation de la puissance d’émission à 10 W (actuellement 50 W)

  • Perte de la bande 17 m
  • Perte de la bande 12 m
  • Perte de la bande 6 m

La contrepartie proposée est l’accès aux segments CW et digimode en 20 m et 15 m, mais cela ne satisfait pas les ON3.Vu les nombreuses réactions, voici une compilation des 13 propositions qui en ressortent :

 

 

 

 

 

 

24 % des réactions estiment qu’il faut garder la situation actuelle (en rose). Ceci tient aussi compte des réactions refusant la proposition de l’IBPT sans donner de contre-propositions(1).
76 % des réactions sont d’accord avec de (légères) modifications. Il y a notamment (en bleu):

  • garder 50W sur toutes les bandes attribuées: 45% ( en rajoutant les réactions pour garder 50 W sur les bandes VHF/UHF on arrive à 49%)
  • garder l’accès à la bande 17 m
  • garder l’accès à la bande 6 m

Il y a aussi eu quelques réactions qui sont en contradiction avec les propositions ci-dessus (en jaune), non conformes à la loi (rouge) ou avec seulement quelques supporters (gris).
Dans la bande 6m, l’intérêt est surtout de pouvoir accéder au segment DX dans le bas de la bande.
La réponse de l’UBA à l’IBPT a donc tenu compte de ces remarques des ON3.

Au nom de l’UBA je souhaite remercier tous les membres qui ont contribué à la rédaction de notre réponse vers l’IBPT.

Malgré la grande consternation des ON3, je constate que presque toutes les réponses étaient constructives et amicales.
Voici le texte complet de la réponse de l’UBA à l’IBPT (traduction, l’original de la réponse est en néerlandais):

À l’attention de Messieurs Appeldorn et Deschacht.

Veuillez trouver ci-après les remarques de l’Union royale Belge des Amateurs-émetteurs (UBA) concernant la CONSULTATION À LA DEMANDE DU CONSEIL DE L’IBPT RELATIVE AU PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L’IBPT CONCERNANT LES FRÉQUENCES, LES PUISSANCES ET LES MODES DE TRANSMISSION POUVANT ÊTRE UTILISÉS PAR LES RADIOAMATEURS (CONSULT-2018-D3).

Nous sommes principalement concernés par les bandes de fréquences et les caractéristiques techniques accordées aux différentes catégories d’autorisations radioamateurs, tel que décrit dans l’annexe 1 de la consultation.

Concernant les certificats de classe C (licence de base):

L’Institut a introduit la licence de base en 2004 à la demande de l’UBA. Ceci a permit de contrer le nombre décroissant de radioamateurs. Depuis ces 15 dernières années la Belgique est un des rares pays européens à maintenir le niveau des radioamateurs stables. Nous remercions l’Institut pour cette licence.
Le point essentiel du succès de cette licence de base est le fait de donner accès aux bandes radioamateurs: à l’introduction en 2004 la licence de base donnait accès à toutes les bandes radioamateurs entre 1,8 MHz et 52 MHz avec 10W et aux bandes 144-146 MHz et 430-440 MHz avec 50W.
En 2012 les privilèges de la licence de base furent changés: la puissance maximale autorisée a été portée à 50W pour permettre aux titulaires d’une licence de base d’utiliser des équipements commerciaux de 100W. Pour équilibrer les privilèges, les segments de fréquences accessibles furent réduits, mais à part la bande 1,8 MHz toutes les autres bandes définies en 2004 restaient accessibles.
La présente consultation propose pour les titulaires de la licence de base non-seulement de réduire la puissance de 50W à 10W, mais aussi de supprimer l’accès aux bandes 18 MHz, 24,9 MHz et 50 MHz. Ces modifications sont perçus par les titulaires d’une licence de base comme injustifiée et auront un impact négatif sur l’attractivité de cette licence de base.
Nous comprenons que l’Institut souhaite différencier les 3 classes de licences, mais nous sommes de l’avis que cela peut se faire sans de tels changements drastiques.

Propositions:

  •  Puissance: La réduction de 50W à 10W est très impactant. De plus le fait de pouvoir détenir des équipements capables d’une puissance de 100W ne rend pas facile le réglage et le respect de 10W. Dans les bandes VHF & UHF en mobile l’emploi de 10W sera fortement restrictif, surtout dans les régions vallonnées. Dans le cas d’interventions dans le cadre du réseau d’urgence lors d’une catastrophe l’utilisation de 50W est essentiel. Nous proposons donc:
    • en premier: de garder 50W sur toutes les bandes autorisées
    • en second: limiter à 25W pour les bandes <100 MHz et 50W pour les bandes >100 MHz
  •  Fréquences: Dans la proposition de l’Institut l’accès aux bandes 18 MHz, 24,9 MHz et 50 MHz n’est plus possible. Durant les périodes de faible activité solaire la bande 18 MHz est la plus grande bande pour faire régulièrement des contacts sur de grandes distances. La bande 50 MHz est très intéressante vu la grande variété de propagation, aussi pour la licence de base. Nous proposons donc de maintenir l’accès aux bandes 18MHz et 50 MHz (dans un segment de 575 kHz au lieu d’un segment de 1875 kHz accordé aujourd’hui) pour les détenteurs d’une licence de base.

Voici donc notre proposition (en rouge) dans le tableau:

 

 

 

Concernant les certificats de classe B (licence novice):

Nous somme d’accord avec la proposition de l’Institut concernant l’introduction de la licence CEPT Novice.
Propositions:

  • Dans la proposition de l’Institut, les détenteurs de la licence ON2 actuelle gardent l’accès à toutes les bandes actuellement autorisées, sauf le segment 1,85 MHz – 2,00 MHz. Nous proposons d’autoriser les détenteurs d’une licence CEPT Novice à ce segment.
    Nous proposons aussi, comme nos voisins en Allemagne et au Grand-Duché du Luxembourg l’accès à certaines bandes SHF avec une puissance limitée, afin de permettre l’expérimentation avec des modes numériques.
    Ces propositions garantissent donc une différentiation suffisante entre la licence de base et la licence novice.
    Voici donc notre proposition (en rouge) dans le tableau:

 

 

 

 

 

 

Concernant les certificats de classe A (licence HAREC):

Nous sommes d’accord avec la proposition de l’Institut pour les détenteurs d’une licence HAREC concernant l’augmentation de la puissance maximale autorisée à 1500W ou 200 W dans les bandes radioamateurs. Toutefois, nous avons les remarques suivantes concernant le tableau des fréquences :

  • 135,7-137,8 kHz : dans la proposition de l’Institut la puissance maximale est de 1W p.i.r.e. (EIRP) Dans la tableau actuel la puissance est de 1W p.a.r. (ERP), tel que prévu par la recommandation CEPT/ERC 62-01E (Mainz 1997). Nous demandons donc de modifier le tableau en mentionnant 1W p.a.r. (ERP)
  • 472-479 kHz. La proposition de l’Institut mentionne une puissance maximale de 1W p.i.r.e. (EIRP). Dans la « DÉCISION DU CONSEIL DE L’IBPT DU 13 AOÛT 2013 CONCERNANT L’ACCÈS DES RADIOAMATEURS AUX BANDES DE FRÉQUENCES 472,000-479,000 kHz ET 70,19000-70,4125 MHz », la puissance maximale autorisée est de 5W p.i.r.e. (EIRP). Ceci est aussi repris dans le tableau des « Bandes de fréquences et caractéristiques techniques autorisées pour les différentes classes de licences radioamateurs. » publié le 4 avril 2016. Nous demandons donc de garder dans le tableau la puissance maximale de 5W p.i.r.e. (EIRP).
  • 1260-1300 MHz : Dans la proposition de l’Institut la puissance maximale autorisée serait de 20W, tandis que pour le segment 1240-1260 MHz et pour les autres bandes SHF la limite est de 200W.
    Le segment de fréquence 1296-1297 est fortement utilisé par des radiocommunications via réflexions sur la lune (EME) et via réflexions troposphériques. Le segment 1260-1270 MHz est aussi utilisé pour le trafic amateur satellite.
    La motivation de la limitation à 20W de ce segment semble être la protection des utilisateurs primaires à 1300 MHz (systèmes radars) par des signaux (D)-ATV.
    Dans le passé les radioamateurs ont utilisés des signaux à bande étroite (CW, SSB…-) sur 1296 MHz avec de hautes puissances sans occasionner des perturbations. La balise ON0EME opère, avec autorisation de l’Institut, avec 200W et une antenne à gain de 30 dB. Cette balise est utilisée par les radioamateurs dans le monde entier pour tester leur matériel, mais cette balise est aussi utilisée par des utilisateurs professionnels pour calibrer leurs systèmes :

    • L’observatoire radioastronomie de Nuremberg
    • – l’institut d’astronomie de l’ETH Zürich
    • – Camras (télescope de Dwingeloo)
    • – Observatoire spatiale d’Onsala (Suède)
    • – SKA (Square Kilometer Array) Afrique du sud

De ce fait nous demandons de limiter la puissance d’émission à 20 W que pour les modes (D)ATV.
Nous souhaitons aussi signaler que dans l’avenir le segment de fréquence 1260-1270 MHz sera utilisé au niveau international pour des transmissions d’images (DATV) vers la station internationale ISS. Pour établir ces contacts une puissance de plus de 20W sera nécessaire. Ces émissions seront dirigées vers l’espace avec une élévation minimale, de ce fait la probabilité d’une perturbation envers les radars est faible. Nous espérons que les demandes pour une puissance supérieure (selon la note 8) seront favorables.

  • 122,25-123,00 GHz : Cette bande de fréquence n’est actuellement pas attribuée en Belgique. La table européenne d’allocation de la CEPT (ERC Rep 025) alloue cette bande aux service amateur et amateurs par satellite à titre secondaire. Nous demandons d’attribuer cette bande en Belgique aux services amateurs et amateurs par satellites. Une demande détaillée se trouve en annexe.

Voici donc nos propositions (en rouge) dans le tableau:


dans la colonne « renvoi » nous proposons les modifications suivantes :
(2) les segments de fréquences :

122.250-123,000 GHz

peuvent être utilisés pour le service amateur par satellite, avec le même statut que pour le service amateur.
(10) Pour l’émission dans le segment 1260 MHz – 1300 MHz la puissance doit être limitée jusqu’à 20 W dans le mode (D)ATV

Le cosmos et les radioamateurs.

Philippe, ON7OP, qui est passionné d’astronomie, nous propose de faire une présentation en rapport avec les radioamateurs.

On pourrait l’intituler, le cosmos et les radioamateurs.
Il y aura une présentation avec projection de photos via PC.
De superbes photos seront à voir en HD avec, évidemment, toutes les explications.
La présentation dure plus ou moins une heure.
Notre réunion, qui a lieu tous les deuxièmes samedis du mois, se déroulera le 12 janvier à 19h, début de la présentation vers 19h30.
La réunion a lieu à la Maison de la Culture, Rue du Château 3, à 6032 Mont-sur-Marchienne

Bienvenue à tous, même au non-radioamateur.

N’hésite pas à me contacter pour information complémentaire.

Déjà merci et 73’s.

Daniel.

ON6YI.

CM de CLR.

Nouvelles IBPT.

L’IBPT nous a envoyé un courrier en prévision du prochain AR qui semble annoncé pour le 1er janvier 2019. Celui-ci entrera donc en vigueur pour les licences dès 2019. Une des nouveautés est l’introduction d’un certificat d’opérateur séparé de la licence de la station. Le certificat opérateur est lié à l’indicatif et est valable 5 ans, pour un montant de 25.31€ (index 2019). Ce certificat tout seul permet de garder son indicatif (pour environ € 5,00 par an) et d’opérer une station club ou celle d’un autre radioamateur.

Pour détenir sa propre station (fixe, mobile ou portable) il faudra EN PLUS s’acquitter de la redevance annuelle de contrôle, mais pour les OM n’ayant plus de station propre, le certificat d’opérateur suffit.
Le courrier de l’IBPT demande donc aux OMs d’indiquer leurs choix pour soit le certificat d’opérateur avec licence station, soit uniquement le certificat d’opérateur (sans station), soit aucun des deux. La réponse, de préférence par e-mail, est souhaitée pour le 14 décembre. Si vous ne répondez pas, l’IBPT considérera par défaut que vous prenez les deux.

Concrètement, vous avez les choix suivants:
1. Vous souhaitez votre certificat d’opérateur et une licence station: Ceci est le cas si vous possédez votre propre station (fixe, mobile, portable). Vous ne devez pas répondre, car par défaut l’IBPT considèrera cette situation. Le certificat opérateur sera valable de janvier 2019 à décembre 2023. La licence station sera valable en 2019; Vous recevrez donc prochainement une facture pour les deux montants, et vous recevrez les certificats et licences après paiement.
2. Vous souhaitez uniquement votre certificat opérateur: Si vous ne possedez pas de stations et souhaitez juste garder votre indicatif, alors vous devez cocher « voulez-vous garder vos licences actuelles: NON » et « Désirez-vous obtenir un certifiact d’opérateur: OUI ». Vous recevrez alors uniquement la facture pour votre certificat, et après paiement le certificat d’opérateur valable de janvier 2019 à décembre 2023. Ceci est valable pour toutes les licences HAREC, ON2, ON3. Pour les familles de radioamateurs partageant la même station, il suffit dorénavent d’une seule licence station (mais vous devrez opter pour la classe la plus haute pour la station). Votre certificat d’opérateur vous permet donc d’opérer cette station familiale, une station club ou la station d’un autre OM.
3. Si vous désirer arréter complètement votre hobby: répondez « NON » aux deux questions et alors vous ne recevrez plus de facture.
4. Il n’est pas possible d’avoir une licence station sans certificat d’opérateur (excepté les stations automatiques et les stations club qui ne sont pas visées par ce courrier).

La licence station est valable pour la station fixe ainsi que pour les stations mobiles et portables. On peut aussi demander une licence station pour une station additionelle (seconde résidence).
Les titulaires d’une licence HAREC peuvent ainsi demander une licence station pour une station (sur le territoire belge) commandée à distance.
Chaque licence coûte 50,62€ (en 2019)

Important: Pour les OM disposant d’un vanity call en plus de leur indicatif, il y aura une annexe au certificat d’opérateur. Indiquez donc correctement tous vos indicatifs sur le formulaire. Vous recevrez votre certificat opérateur avec votre indicatif primaire et une annexe par indicatif additionnel. Chaque Vanity Call coûtera 50,62€ (en 2019) en plus par an.

Les stations automatiques (relais, balises …) et les stations club ne sont pas reprises sur ce formulaire. Les stations « APRS personelles » seront reprises dans la station personelle.

Vous recevrez début janvier 2019 les factures, et après paiement les certificats et licences. Jusqu’au 10 février 2019 vos licences actuelles restent valables en absence des nouvelles licences.

Consultation IBPT concernant les fréquences, puissances et modes de transmissions pouvant être utilisés par les radioamateurs

L’IBPT vient de publier une CONSULTATION CONCERNANT LES FRÉQUENCES, LES PUISSANCES ET LES MODES DE TRANSMISSION POUVANT ÊTRE UTILISÉS PAR LES RADIOAMATEURS sur son site web.
Cette consultation a été annoncée lors de la réunion ce 28 septembre avec les associations reconnues, notamment dans le cadre de la future licence novice CEPT en Belgique.
Le plus important de ce document est l’annexe 1 reprenant les bandes de fréquences et caractéristiques techniques autorisées pour les différentes catégories de licences radioamateur.Pour les titulaires d’une licence HAREC (certificat d’opérateur classe A) il n’y a que des changements dans la puissance maximale autorisée (principalement à notre avantage):

  • Pour les bandes au-delà d’1 GHz la puissance maximale autorisée est de 200 W, excepté le segment 1260-1300 MHz (20 W). On peut demander des autorisations spéciales pour dépasser ces puissances motivées pas des expérimentations temporaires et spécifiques.
  • On peut détenir un équipement pouvant délivrer 2x la puissance maximale.

Les titulaires du certificat d’opérateur de classe B(actuels ON2, future licence novice CEPT) ont accès à presque toutes les bandes entre 1.81 MHz et 440MHz (excepté 1.85-2.0 MHz, 5.3515-5.3665 MHz, 69.95 MHz et 70.1125-70.4125 MHz). La puissance autorisée est de 100W en HF et 50W pour les bandes 6m, 2m et 70cm. Tous les modes d’émissions sont autorisés sauf l’ATV et la DATV.Pour les titulaires de la licence de base (certificat d’opérateur de classe C) il y a beaucoup de changements :

  • La puissance est limitée à 10 W, mais la détention d’émetteurs pouvant délivrer 100W est autorisée tant que la puissance est réglée sur 10W maximum. L’emploi d’amplificateurs externes de puissance est interdit.
  • Les bandes 17 m (actuellement 18.080-18.168 MHz) , 12 m (actuellement 24.900-24.990 MHz) et 6 m (actuellement 50.125-52.000 MHz) ne seront plus autorisées.
  • La bande 20 m est étendue (14.000-14.150 et 14.250-14.350 MHz) ; cela fait 65 kHz en plus (14.080-140150 MHz).
  • La bande 15 m est étendue (21.000-21.150 et 21.320-21.450 MHz) ; cela fait 90 kHz en plus (21.000-21.040 et 21.100-21.150 MHz).
  • La bande 10 m est étendue (28.000-29.700 MHz); cela fait 40 kHz en plus (28.000-28.040 MHz).
  • Pas de changement dans les modes d’émissions: tous les modes sont autorisés sauf l’ATV et la DATV.

Le texte complet de cette consultation est disponible sur : https://www.ibpt.be/public/files/fr/22691/Consultation_RAM_2018-12-18.PDF

Tout le monde a le droit de répondre à cette consultation avant le 18 janvier 2019.
Il y aura une réponse de l’UBA. Vous pouvez envoyer vos remarques à Rik ON7YD (on7yd@uba.be) avant le 5 janvier.

Si vous souhaitez réagir à titre personnel il faut suivre la procédure décrite sur le site de l’IBP

Champ magnétique de la Terre perturbé.

Lorsqu’un courant de vent solaire frappe le champ magnétique terrestre, les magnétomètres situés autour du cercle polaire arctique sont généralement désordonnés, leurs aiguilles se balançant de manière chaotique au fur et à mesure que se produisent les tremblements. Rob Stammes du Polarlightcenter, un observatoire magnétique en Norvège, constate un comportement aussi désordonné . Mais le 18 novembre, quelque chose de tout à fait différent s’est produit. Le vent solaire a généré une onde sinusoïdale pure:
« Une oscillation magnétique de 15 secondes très stable est apparue dans mes enregistrements et a duré plusieurs heures », dit-il. « Le champ magnétique oscillait de 0,06 degré d’avant en arrière. »
Stammes a enregistré de nombreuses ondes Pc dans le passé , « mais c’est la première fois que je détecte la catégorie Pc3 », dit-il. « C’était un épisode très rare en effet. » Nous ne savons pas s’il y a eu des effets particuliers sur la propagation. Info de http://spaceweather.com/

Introduction de la licence Novice CEPT en Belgique

Lors d’une réunion avec les associations reconnues l’IBPT a, entre-autres, fait savoir son intention d’introduire la nouvelle licence Novice CEPT en Belgique. Cette licence se situe au niveau de difficulté entre la licence de base et la licence HAREC et doit se refléter au travers de différents privilèges (c. à d. bandes de fréquences, puissances d’émission, modes autorisés…).

La proposition de l’IBPT est la suivante :

Licence Novice CEPT :

Accès à toutes les bandes HF (sauf 60m et à 160 m seulement 1.81-1.85 MHz), le 6 m, le 2 m et le 70 cm.
Puissance d’émission de 100 W sur les bandes HF et 6m, 50 W en 2 m et 70 cm.
Tous les modes sont autorisés, sauf (D)ATV.

Licence de base :

La refonte de l’accès aux bandes comparé a la situation actuelle
80 m: inchangé,
40 m: inchangé,
30 m: 10 kHz en plus (10.10-10.15 MHz au lieu de 10.11-10.15 MHz),
20 m: 65 kHz en plus (14.00-14.15 au lieu de 14.000-14.085 MHz, 14.25-14.35 MHz inchangé),
17 m: pas d’accès (actuellement 18.080-18.168 MHz),
15 m: 40 kHz en plus (21.00-21.10 MHz au lieu de 21.04-21.10 MHz, 21.32-21.45 MHz inchangé),
12 m: pas d’accès (actuellement 24.90-24.99 MHz),
10 m: 40 kHz en plus (28.00-29.70 MHz au lieu de 28.04-29.70 MHz),
6 m: pas d’accès (actuellement 50.128-52.000 MHz),
2 m: inchangé,
70 cm: inchangé.

Puissance de sortie de 10 W, l’utilisation d’équipements de 100 W est toujours autorisé,
Tous les modes, sauf (D)ATV.

Les puissances mentionnées sont les puissances moyennes autorisées, la puissance en crête (PEP) autorisée est plus élevée pour la CW et la SSB :

Puissance moyenne de 10 W = 40 W PEP en SSB, 20 W PEP en CW et 10 W PEP en FM,
Puissance moyenne de 100 W = 400 W PEP en SSB, 200 W PEP en CW et 100 W PEP en FM.

Ce qui précède n’est qu’une proposition de l’IBPT. Avant de pouvoir modifier les règles existantes il faudra une consultation publique, lors de laquelle les associations reconnues et chaque radioamateur pourront faire connaître leurs remarques et pourront introduire des propositions.

Le but de cette proposition doit subsister : il faut une différence de privilèges entre les détenteurs d’une licence de base, d’une licence Novice et d’une licence HAREC de façon à avoir un stimulant pour passer d’une licence à l’autre.

Traduction: ON7TK

UBA : Formation HAREC à Philippeville (PHI)

La section Radioamateur de Philippeville PHI, organise à partir du 15 Janvier 2018, une formation HAREC. Fin Juin une évaluation est prévue.

Tous les mardi de 19h00 à 21H00 (horaire au début du cours)

2 Rue des religieuses 5600 Philippeville

Intéressés, contactez moi, places limitées
Jean-Luc Romain CM de PHI info@uba.be
GSM +32 471 227652

Contact ARISS en collaboration avec NOK

Le 16 octobre 2018, à 12h05 UTC les élèves du collège Saint-Josef de Turnhout ont posé 11 questions à Alexander Gerst, astronaute à bord de l’ISS. Les signaux de l’ISS pouvaient être entendu sur 145.800 MHz.

Via lien Youtube vous pourrez voir l’entièreté du contact.

UBA : Conférence intermédiaire IARU 2019

Comme vous le savez, tous les trois ans, une conférence de l’IARU rassemble tous les pays d’Europe, d’Afrique et une partie de l’Asie formant ensemble la région 1 de l’IARU. La prochaine édition aura lieu en 2020 en Serbie, à Novi Sad.

Un an avant cette conférence (donc en 2019), les responsables HF, VHF et EMC des différentes associations de la région 1 se réuniront lors de la conférence intermédiaire à Vienne. Cela leur permettra de préparer la conférence plénière de 2020.
Le Conseil d’Administration de l’UBA a décidé d’y envoyer une délégation de trois membres en Autriche. Elle comprendra le gestionnaire HF (ON4CAS – Egbert), le gestionnaire VHF (ON6TI – Stefan) et le gestionnaire EMC (ON3TG – Tom). Le fait que trois personnes soient déléguées n’est pas un luxe car les réunions se divisent dans trois groupes de travail différents.

L’ordre du jour de la conférence intermédiaire est également déterminé par les propositions que les différentes associations de l’IARU Région 1 ont inscrites à l’ordre du jour. Ces propositions seront ensuite discutées dans les trois groupes de travail (HF, VHF et EMC).

La participation des membres de l’UBA est donc souhaitable. Si vous avez une proposition qui correspond à l’un de ces trois groupes de travail, nous aimerions la connaître. Les propositions qui aident à améliorer notre hobby dans le domaine de la EMC, de la VHF ou de la HF sont bien sûr soutenues par l’UBA. Nous devons cependant respecter un délai strict.
Toutes les propositions devant être soumises à la Région IARU 1 en janvier, votre contribution doit nous parvenir au plus tard le 1er novembre 2018. Les différents comités de l’UBA pourront ainsi examiner ces propositions lors de la dernière réunion du Conseil d’Administration de cette année.

Nous aimerions recevoir votre proposition détaillée via les adresses e-mail suivantes: HF via ON4CAS, VHF via ON6TI, EMC via ON3TG

OR4CLM

 

Cette année la section ONZ Oostkust fait l’activation du station spécial ON4CLM pour la 37èmefois.
A l’occasion de cette 37ème anniversaire l’IBPT nous a accordé l’indicatif spécial OR4CLM.

Cette activité aura lieu du 31 octobre au 15 novembre 2018. Les membres du club ONZ vont activer la station pendant cette période avec la participation des membres BAFARA.
Les mercredis 31/10, 07/11 et 14/11 aura lieu la ONZ-Vriendenronde de 20:30 à 21:30h. sur la fréquence de 145.475 MHz.

Dimanche 28 octobre, se déroulera la UBA-Vriendenronde de 09:15 à 10:30h sur la fréquence 3.700 MHz.

Plus d’information concernant la station spécial OR4CLM à l’adresse http://www.qrz.com/db/or4clm
Meilleurs 73,

Guy Roelandt, ON4RO
Organisateur

ENIGMA RELOADED 2018

“ENIGMA RELOADED 2018″ cinquième Edition du 28 Septembre au 6 Octobre

L’objectif principal de l’Enigma Event est de promouvoir autant que possible l’activité du radioamateur dans le monde entier, de célébrer l’histoire de la machine à chiffrer Enigma et son rôle crucial dans les résultats de la Seconde Guerre mondiale.

La cinquième édition de  » Enigma Reload event » se déroulera en deux étapes :

– du 28 septembre au 5 octobre, Les stations de radio amateur italiennes et étrangères enregistrées en tant que « stations activatrices » assureront l’activation de leurs stations de radio afin de permettre aux participants d’obtenir leurs scores pour le concours « Enigma Award ».

– Le 6 octobre, jour de l’événement final, les stations activatrices échangeront des messages CW prédéfinis précédemment encryptés par une machine Enigma réelle ou émulée.

Tous les détails et règles sont disponibles sur le site officiel: www.enigma-reloaded.it (version anglaise: http://www.enigma-reloaded.it/index_eng.html )

Comme mentionné ci-dessus, nous pensons que cela intéresse principalement tous les opérateurs de Ham Radio, veuillez donc le notifier à votre OM et / ou à votre webmaster / site Web.

Long périple d’activation F5MCC/p du 16 au 23 septembre

Bonjour à toutes et à tous, YL et OM,

Informations sur nos prochaines activations du dimanche 16 septembre 2018 au dimanche 23 septembre 2018 :
Dimanche 16 septembre 2018, le matin :
F-FF 2571, Landes du Haut-Beaujolais, ZNIEFF de type 1, N° 820032310 (New One).
WCA F- 06644, Château du Bluizard, cp 69460 Saint Étienne la Varenne. (New One).
DFCF 69063, Château du Bluizard, cp 69460 Saint Étienne la Varenne. (New One).

Lundi 17 septembre 2018, suite et fin de l’activation du dimanche 16 septembre (40 et 20 m).

Mardi 18 septembre 2018, le matin :
WAO FAO – 080, Observatoire astronomique de la Lèbe, cp 01260 Le Puy des Barres, Sutrieu. (New One).

Mercredi 19 septembre 2018 :
F-FF 2572, Réseau de zones humides du plateau de Brénod, ZNIEFF Type 2, N° 820003758 (New One).
WCA F-066645, Château de Champdor (1743) (New One).
DFCF 01034, Château de Champdor (1743), cp 01110, Champdor – Corcelles. (New One)
DMF 01011, le Vieux Moulin à Champdor (New One).
DLF 01001, 01002, 01003 et 01004, Lavoirs de Champdor (Lavoir rue du château, Lavoir rue de la Vie Lompnes, Lavoir rue du Pommier et Lavoir rue Cote à Campan). Locator : JN26ta. (New One).
DFF 01 FT 001, Fontaine du lavoir, Rue du Château. (New One).

Jeudi 20 septembre 2018 :
F-FF 2573, Massifs occidentaux du Bugey, ZNIEFF type 2, N° 820003780 (New One).
WCA F-06646, Château de la Cueille (New One).
DFCF 01035, Château de la Cueille (château-Fort), cp 01450 Ponçin. M. H. 12/03/1970. (New One).
DOHF 01 PT 163, Viaduc autoroutier (Lg. : 566 m) de Ponçin (New One).
DOHF 01 BA 16x (???), Barrage d’Allement à Ponçin. (New One).
DLF 01005, Lavoir de Ponçin (New One).

Vendredi 21 septembre 2018 :
F-FF 2574, Coteaux secs de Drom, ZNIEFF Type 1 N° 820030850 (New One).
WAO FAO – 081, Observatoire astronomique Pierre Joannard à cp 01250 Ceyzériat – Ramasse. (New One).
WCA F-06647, Château de La Boulaye (New One).
DFCF 01036, Château de La Boulaye à cp 01250 Ceyzériat. (New One).
DOHF 01 PT 162, Passerelle des Vendangeurs (New One).
DFF 01 FT 002, Fontaine des Cygnes (1830). (New One).

Samedi 22 septembre 2018 :
F-FF 2575, Vallée du Sevron, du Solnan et massifs boisés alentours, ZNIEFF de Type 2, N° 820030893 (New One).
WCA F-06648, Château-Fort de Meillonnas (New One).
DFCF 01037, Château-Fort (XIV eme). M. H. : 04/07/2007. cp 01370 Meillonnas (New One).
DMF 01012, Moulin du Thou (New One).
DLF 01006, Lavoir de Meillonnas, rue du Dr Descos. (New One).

Activations les matins de ±06h00 / ±07h00 TU à ±10h00 TU) sur 80, 40 et 20 m en A1a et J3e.
Priorité (toujours) aux appels en télégraphie.
Je rappelle que la télégraphie c’est sur toute la longueur des bandes attribuées, sauf dans les «  »parties balises, digimodes et fréq QRP » » , bien sûr.
C’est, aussi, une recommandation IARU de respecter les plans des bandes . . . .

Consultation IBPT:

Accès des radioamateurs à la bande de fréquences 433,050 – 434,790 MHzL’IBPT a effectué une consultation relative au « PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L’IBPT CONCERNANT L’ACCÈS DES RADIOAMATEURS À LA BANDE DE FRÉQUENCES 433,050 – 434,790 MHz ». Dans ce project l’IBPT propose des limitations à l’accès au segment de fréquence 433,050 – 434,790 pour les radioamateurs. Ces propositions seraient tellement restrictives pour nous rendre tout trafic impraticable.Vous pouvez consulter ici la réponse de l’U.B.A. à cette consultation.

Première Piste de recherche radio de l’UBA

Le dimanche 9 septembre 2018, l’UBA organise la première Piste de recherche Radio de l’UBA dans le cadre d’une journée familiale UBA.Le point de départ se situe sur la frontière linguistique à Flobecq/Vloesberg et le tour traverse la Flandre et la Wallonie. On peut participer à la fois en néerlandais et en français, tout est bilingue. La connaissance de l’autre langue nationale sera donc utile.

On peut participé par équipe, chaque équipe a:

– Au moins deux participants, maximum cinq participants.
– au moins un participant membre de l’UBA et détenteur d’une licence de radio amateur valide (Base ou HAREC). L’équipe peut être complétée avec des membres de la famille, des connaissances, ….
– au moins un émetteur-récepteur pouvant fonctionner en FM sur 2 m et 70 cm et qui ne peut être exploité que par une personne titulaire d’une licence radioamateur valide.
– au moins un appareil GPS dans lequel, en plus des adresses, les coordonnées peuvent également être saisies.
– au moins un appareil (tablette, smartphone, ..) avec Internet mobile afin de pouvoir effectuer des recherches.
– une voiture ou plusieurs vélos (électriques). Compte tenu de la distance et du terrain accidenté, la participation à vélo n’est conseillée que pour les personnes expérimentées.

C’est l’intention d’utiliser:

– les instructions reçues au début,
– les instructions reçues par radio sur le chemin et
– les instructions sur les lieux à trouver pour suivre un cours et retourner au lieu de départ. Cela ne signifie pas d’être le plus rapide (dans le temps bien sûr), mais d’effectuer les taches et les procédures radio (réseau dirigé) aussi correctement que possible. Les départs sont possible entre 09h00 et 11h00, retour au plus tard à 16h00. Au lieu de départ et d’arrivée, il y a la possibilité d’obtenir des boissons et des collations. En outre, il s’agit principalement du sentiment d’appartenance, impliquant des membres de la famille et des connaissances dans la radio amateur et la pratique des procédures radio au cas où un réseau d’urgence doit être mis en place.

En ce qui concerne l’assurance, ce qui suit:

– Pour venir à l’événement et le retour les participants doivent voir qu’ils sont assurés pour eux-mêmes (comme pour tous les événements).
– La même chose s’applique à la participation elle-même, ce n’est pas un test de vitesse et aucune tache dangereuse n’est demandée. Ce n’est pas non plus un exercice obligatoire.
– L’équipement des participants n’est pas assuré par nous. Bien sûr, il y a l’assurance UBA qui assure les dommages causés par les membres UBA à des tiers.

Étant donné que nous ne pouvons pas estimer le nombre de participants pour la première fois et que le nombre de places est limité, nous travaillerons avec la pré-inscription, en donnant la priorité aux membres B-EARS et ensuite en travaillant selon la date d’inscription.

Voulez envoyer un email à on4pc@uba.be avec:

– Prénom, nom et indicatif d’appel du chef d’équipe
– Nombre de participants dans l’équipe
– Participation avec une voiture ou des vélos (électriques)
– Votre lieu de départ
– Votre langue choisie
– Questions possibles si quelque chose n’est pas encore clair.

73, Filip ON4PC
Responsable technique du comité VHF.
Coordinateur des stations sans automatiques de l’UBA.
Responsable technique B-EARS.

Infos UBA OT70

La période permettant aux section d’utiliser l’indicatif OT70xxx est maintenant terminée.
Il y eu beaucoup d’engouement par les sections pour l’utilisation des différents indicatifs OT70, mais aussi par les stations étrangères qui ont cherchés les stations OT70.
De ce fait, des diplômes supplémentaires ont vu le jour, et les statistiques sont tombées :

– 295.471 QSOs ont été réalisés en 31 jours ;
– 7866 awards ont été demandés à ce jours.

Donc en moyenne 9500 QSOs par jour, 400 QSOs par heure et un QSO toutes les 9 secondes…

Félicitation à tout les participants des 59 stations OT70, ainsi qu’aux personnes qui ont pris l’initiative d’organiser cela et de réaliser le site, les diplômes … !

73’s Stefan ON6TI

11 ième HAM Academy en septembre 2018

La 11ième session de la HAM-ACADEMY aura lieu les week-end du 15-16 et 29-30 septembre 2018 au Centre Marcel Hicter de La Marlagne, à Wépion, près de Namur.
Il s’agit d’une session régionale centralisée de formation radioamateur pour l’obtention de la licence de base (ON3) ouverte aux membres de toutes les sections UBA comprenant les cours théoriques imposés par la réglementation, des démonstrations et manipulations d’appareils (émetteurs, antennes, ROS-mètres, etc) ainsi que la déontologie et les bonnes pratiques du hobby.
A l’issue des deux week-ends, l’examen pratique est organisé et un certificat de réussite est attribué aux lauréats. Ce certificat est obligatoire pour présenter ultérieurement l’épreuve théorique auprès de l’Institut Belges des Services Postaux et des Télécommunications (IBPT).
Les cours et l’examen pratique sont organisés en français.
Le nombre de places est limité et les inscriptions seront prises en compte dans l’ordre d’arrivée.
Condition non négociable: Être membre de l’UBA au moment de l’inscription.
Le prix du stage est fixé à 70 € comprenant l’inscription aux cours théoriques et pratiques, l’examen pratique pour la licence de base (ON3), le syllabus, l’assurance, les repas de midi, le goûter, le café, la navette sur demande entre la gare de Namur et le Centre Marcel Hicter. Il ne comprend pas la cotisation à l’UBA, ni l’inscription à l’examen théorique IBPT.
Un logement sur place (nuits du samedi au dimanche, repas compris) est possible si suffisamment de personnes s’y inscrivent. Le prix du logement est de 45€.
La date limite d’inscription est fixée au 10 août 2018. Les inscriptions ne seront valides qu’après paiement et vérification de la qualité de membre UBA (voir conditions en couverture du CQ-QSO ou sur le site http://www.uba.be).

Informations et inscriptions : ham-academy@uba.be en revoyant le formulaire complété.

Pour la HAM Academy, ON6TI

IBPT: problèmes avec les licences radioamateur

L’IBPT a demandé aux associations reconnues d’établir une liste de problèmes rencontrés avec les licences radioamateurs en 2018.
Nous demandons à tous nos membres de rapporter les problèmes à Rik ON7YD (on7yd@uba.be), manager chargé des relations avec l’IBPT, qui collecte cette liste et procède au suivi avec l’IBPT.
Il s’agit entre autres :
– des indicatifs courts (vanity calls).
– des demandes pour utiliser des hautes puissances.
– des demandes pour une attestation Morse.
– des demandes pour un nouvel indicatif (après réussite d’un examen licence de base ou HAREC).
– des changements d’adresses.

Si vous avez d’autres problèmes, vous pouvez évidemment aussi les signaler.
Indiquez le type de demande (voir ci-dessus), la date de la demande, si possible une copie (scan, photo) du formulaire de demande, et les éventuels échanges avec l’IBPT (courrier ou e-mail).
Nous souhaitons envoyer une première liste début mars, nous vous demandons donc de nous faire parvenir vos informations pour le 28 févirer. Les informations reçues plus tard seront traitées ultérieurement.

Vous n’avez pas encore reçu votre facture pour votre licence radioamateur (ou vous ne l’avez pas encore payée)?

Vous n’avez pas encore reçu la facture pour votre licence radioamateur 2018 ? Dans ce cas vous devez prendre immédiatement contact avec l’IBPT, et ce avant le 1er mars.
Dans ce cas prenez immédiatement contact par e-mail à ram@ibpt.be en mentionnant que vous n’avez pas reçu votre facture et que vous demandez un duplicata. Mentionnez aussi votre nom, prénom, indicatif et votre adresse. Vous pouvez aussi demander la copie de la facture par e-mail (ce sera plus rapide). Pouvez-vous aussi mettre ON7YD (on7yd@uba.be) en copie, comme cela nous pouvons suivre le problème.

À partir du 1er mars l’IBPT considérera toute licence impayée comme renoncée, et donc en cas de réactivation il y aura les frais de dossier (40€) en supplément.
Si par hasard vous avez déjà reçu votre facture mais vous avez oublié de la payer, je vous invite à faire cela immédiatement en mentionnant la bonne communication, cela pour éviter de devoir payer les frais de dossier de 40€.

Licences pour secondes résidences

Vous avez sans doute déjà remarqué que cette année vous n’avez pas reçu de licence pour votre seconde résidence (/A).
L’IBPT nous informe que vous pouvez demander votre licence /A gratuitement.
Si vous désirez obtenir votre licence pour votre résidence secondaire, il suffit de le demander via e-mail à l’adresse ram@ibpt.be . Veuillez mentionner votre nom, prénom, indicatif en plus de l’adresse de votre résidence secondaire.

Voici une nouvelle année d’ON4UB qui redémarre.
Nous profiterons de ce premier bulletin pour faire un petit bilan de l’année civile écoulée.
Nous avons transmis plusieurs types d’information. Bien entendu celles relatives à l’UBA et à notre hobby, ainsi que ce qui concerne notre licence, et toutes les nouveautés venues de l’IBPT.
Nous vous avons parlés des cours ON3 et Harec, avec, notamment, la Ham Accademy, mais aussi les formations données par les différentes sections.
Les brocantes et bourses radioamateurs ont aussi été évoquées dans nos différents bulletin. Un lieu où il est possible de se retrouver, d’échanger de bons moments ensemble, de profiter d’un peu de calme ou être à la recherche d’un objet insolite.
Les différents contact avec la station ISS, via, cette année, Thomas Pesquet, l’astronaute Français, ont été énumérés dans nos différents bulletins.
Les activités de club, des OM, des indicatifs spéciaux, des commémorations, et d’autres moments spéciaux ont également trouvés place dans nos différentes éditions.Lors d’un QSO réalisé il y a quelques temps avec un de nos auditeurs, celui-ci nous a suggéré de parler dans notre bulletin des différents moyens de confirmer un QSO par carte QSL.
L’équipe ON4UB a trouvé cette suggestion excellente et nous allons donc vous présenter au fur et à mesure des semaines les différentes opportunités de confirmation d’un QSO qu’elles soient sous forme papier ou électronique. Le but ne sera pas de vous détailler en profondeur chaque possibilité mais de vous présenter un aperçu en y mentionnant les avantages et inconvénients.
Nous parlerons de l’envoi par bureau, en direct, via un manager, O-QRS, LoTw (Log Book Of The World), e-qsl qui sont les cheminements les plus utilisés.
Chaque station a ses préférences mais bien souvent plusieurs choix nous sont offerts pour confirmer un QSO avec celle-ci.
Nous commencerons le 14 janvier prochaine cette rubrique en vous décrivant l’envoi de QSL via bureau.Ces demandes sont trop peu nombreuses. Nous pouvons répondre à beaucoup de demandes afin d’informer l’entierté des radioamateurs, mais aussi lire vos articles déjà préparés, sans oublier de vous citer, ce qui permettrai de les faire connaître. Car ceux-ci sont nombreux, écrits parfois dans l’ombre, et oublier dans les recoins d’un site internet. La lecture permet de donner l’adresse de votre site, où peuvent se retrouver les passionnés afin d’amélioré leurs connaissances.Nous nous efforçons de trouver les articles pour meubler ON4UB en scrutant le web.
Nous n’attendons évidement pas de vous de rédiger notre bulletin hebdomadaire, mais seulement de nous faire parvenir tout vos articles, de quelque nature que ce soit, de manière à ne pas vous oublier le dimanche matin.
Nous continuerons à rédiger nos bulletins hebdomadaire, à vous retrouver lors de la ronde des QSO.
En parlant de la ronde des QSO, nous avons été très agréablement surpris de voir le nombre grandissant de participant, ON3, ON2 ou Harec, et surtout les étrangers, principalement Luxembourgeois et Français, qui viennent nous rejoindre le dimanche matin. Cela nous fait du bien, et nous vous en remercions.
Maintenant, après ces bonnes paroles, qui ne sont qu’un petit aperçu de ce que nous avons à vous dire, mais le temps manque pour vous dire autrement que simplement merci…
Toute l’équipe de ON4UB vous souhaite une bonne et heureuse année 2018, et espère vous retrouver le plus souvent que possible.
Au cours de 2018, 12 stations différentes sont activées depuis le territoire italien, chacune liée avec un scientifique qui à plus que gagné ses rayures en radio.Une vue d’ensemble :

Janvier, II4MXW,JAMES CLERK MAXWELL
Février, II4HRZ,HEINRICH RUDOLF HERTZ
Mars, II4CAO, HISTORY CALZECCHI TEMPLES
Avril, II4MAR,GUGLIELMO MARCONI
Mai, II4TES, NIKOLA TESLA
Juin, II4AMP, ANDRE ‘MARIE AMPERE
Juillet, II4COU, AUGUSTIN DE COULOMB
Aout, II4VOL,ALESSANDRO VOLTA
Septembre, II4LNZ, HEINRICH LENZ
Octobre, II4OER, HANS CHRISTIAN OERSTED
Novembre, II4HNR, JOSEPH HENRY
Décembre, II4FRD, MICHAEL FARADAY

Le Cubesat D-Star One, premier Cubesat privé allemand, sera lancé le 28 novembre 2017 à partir du site de lancement de Vostochny,conjointement avec la mission météorologique Meteor-M № 2-1de la société spatiale russe ROSCOSMOS.

Les caractéristiques radio sont :

D-Star
Fréquence de montée : 437.325MHz
Fréquence de descente : 435.525MHz
Puissance RF : 800mW
Indicatif : DGP1GOS
Télémesure
Fréquence de descente : 435.525MHz

Le site est en cours de mise en service avec des informations complémentaires : http://www.d-star.one/

Liens :

Successful final tests of the D-Star One small satellite

Source AMSAT

Cet article D-STAR ONE est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Setion de ATH :Arduino
La section UBA de ATH est heureuse de vous inviter à participer à leur soirée dédiée à l’Arduino.
C’est Jacques, ON5OO, qui parlera de l’Arduino, à partir de 19h00.
Ils vous donnes donc rendez-vous au Château Cloquette, Place de Trazegnies 9, 7801 Irchonwelz le samedi 11 novembre 2017.
Coupleurs d’antennes
Un exposé sur les coupleurs automatiques sera présenté par ON8ZA, à partir de 19h00 le 09 décembre 2017, et ce, toujours au Château Cloquette, Place Trazegnies 9, 7801 IrchonwelzExpédition IOTA en Irlande
C’est ON6QR qui présentera un exposé sur une expédition IOTA en Irlande, à partir de 19H00 Château Cloquette, Place Trazegnies 9, 7801 Irchonwelz le samedi 13 janvier 2017.Nous vous rappelons donc les dates :
– 11 novembre, Arduino ;
– 09 décembre, Coupleurs d’antennes
– 13 janvier, Expédition IOTA en Irlande.

Un nouveaux radar en Extrême-Orient russe à l’horizon de 2017

Selon certains médias, la suite de la construction de radars à plus longue distance OTH, capables d’identifier des cibles aériennes et maritimes à des centaines de kilomètres de distance, devrait se poursuivre encore l’année prochaine en Extrême-Orient russe.

Un peu d’Histoire…

Après la Seconde Guerre mondiale, un célèbre anglais Winston Churchill avait déclaré que le radar était l’une des plus grandes réalisations de l’humanité du XXe siècle.
En URSS en 1947, Nikolai Kabanov démontrant l’effet de la réflexion à la surface de la terre des ondes courtes en radio, a contribué à élargir considérablement les limites de l’utilisation du radar. Il a été le premier dans le monde a démontrer le potentiel du radar à l’horizon de référence capable de détecter des cibles à des distances allant jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres.
Cependant, durant de nombreuses années, la réalisation de la découverte scientifique de Kabanova est restée un problème technique non résolu. Les premiers qui ont osés le résoudre au début des années 60’s, sont les scientifiques soviétiques Yefim pins, Basil Shamshin, Ether Shustov pour les principaux noms.
Créer un horizon au système radar en combat réel, et ainsi être en mesure de détecter les lancements de missiles balistiques dotés d’armes nucléaires à partir du territoire des États-Unis, n’a été possible que dans des années ’70s et 80’s grâce à l’équipe de scientifiques sous la direction du concepteur en chef Franz Alexandrovich Kuz’minskii. Cependant, à cause des intrigues au sein du ministère de l’Industrie Radio, il a été injustement licencié. Il a été ainsi incapable de finaliser le système  Duga3 et le problème fut abandonné suite à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Voir mon précédent article sur DUGA 3)

Ces information ainsi que d’autres se retrouvent dans ce livre qui fournit aussi des réponses à de nombreuses questions sur la confrontation entre l’URSS et les États-Unis dans le développement du système d’alerte pour une attaque de missiles. © «Zeughaus» Publisher 2008ISBN 978-5-9771-0091-5 © A. Babakin 2008.

A présent il est toutefois douteux que les nouvelles annonçant le retour de l’ingérence au niveau du ‘bruit’ généré par le radar « OTH », qui a plongé les bandes des radioamateurs dans les années 70′ et 80′ soit de nouveau d’actualité.

Construction de l’infrastructure par la direction générale n°5 du district fédéral de la Volga ce 16 septembre 2016

Au cours des deux dernières années, les radars OTH (Over-the-horizon radar ), sans pic, sont devenus des intrus de plus en plus communs sur les bandes radioamateur, selon International Union des RadioAmateur Région 1 ( IARU R1 ) et le Système de surveillance ( IARUMS ), malgré la recrudescence de ces radars OTH en Russie, en Chine, à Chypre,  en Iran et en Turquie. Le caractère de saut de fréquence de cette technologie rend les interférences ennuyeuses et couvre de larges bandes du spectre. Le radar russe du système « Konteyner RLS » OTH, émettant dans la région de Nijni Novgorod, est souvent repéré sur 20 mètres. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un pic, il transmet un large signal CW modulé en fréquence à 50 balayages par seconde avec une bande passante de 80 kHz ou plus, accompagné d’éclaboussures de signal, c’est ce qu’a rapporté récemment le coordinateur de l’IARUMS, Wolfgang Hadel, DK2OM.

A l’avenir, un tel radar ZGO « verra » toutes les cibles aérodynamiques, y compris les avions de petites tailles à une distance de 3.000 km, avec un azimut de 240 degrés. Le radar utilise apparemment de nouveaux modèles mathématiques qui permettent de déterminer le type de cible en temps réel, sans avoir besoin de calculer toute la trajectoire de vol. L’unité radio-technique  déployée comprend un poste de commandement, une antenne d’émission et de réception, une unité de communication et de gestion des données. La Russie envisage de déployer un réseau de radars de type Konteyner OTH pour détecter rapidement les menaces aéroportées sur tout son territoire et au-delà de ses frontières. Les dates précises, le nombre de stations radar, leurs emplacements et d’autres détails n’ont pas été divulgués.

Déjà en 2013 le premier radar 29B6 donne les coordonnées horizontales à Kovilkino. Source : Ministère de la Défense de la Fédération de Russie

Sputnik, un service de radio contrôlée par le gouvernement russe, cite un rapport du journal Rossiïskaïa Gazeta que six installations radar OTH fonctionneront dans la région. Le ministre adjoint de la Défense Dimitry Buklgakov, qui a visité le chantier de construction, a déclaré qu’une piste capable de faire décoller tous types d’avions de combat, était simultanément reconstruite à proximité des antennes. D’autres rapports ont indiqués que des systèmes similaires seront déployés en Extrême-Orient en 2018, la Russie ayant vendu sa technologie radar OTH à la Chine.

Aujourd’hui, les technologies telles que le radar « Konteyner » appartienent à sept pays. Selon les développeurs, le coût de celui-ci, de la conception à la mise en service coûte d’environ 10 milliards de roubles. Ce qui est presque deux fois moins cher que leurs homologues occidentaux. En outre, contrairement à leurs homologues occidentaux, le réseau de radars ZFH n’est pas placé le long de la frontière mais à l’intérieur, du territoire ce qui assure sa capacité de survie en cas de conflit.

L’objectif principal est d’identifier les petits missiles de croisière et des drones

Les radars OTH utilisent des sites d’émission et de réception largement séparés (250 kilomètres) et peuvent «voir» au-delà de l’horizon, la limite typique pour le radar ordinaire. Le réseau de transmission est de 440 mètres de large, et il intègre 36 éléments à configuration variable. Les trois sections réseau de réception ont 1300 mètres de large et 35 mètres de haut.
Sergei Saprykin est le concepteur général du NPK NIIDAR longue portée au centre de recherche et de production qui fait partie de la RTI conception haute technologie.

Réception du système l’antenne radar, ZHF 29B6 OTH. Source http://www.balancer.ru

Ce système Konteyner semblable à Duga, est différent de l’autre réseau radar Voronezh qui est utilisé pour l’observation des objets dans l’espace. Grâce à ces deux systèmes elles fermeront à jamais les fissures de surveillance radar autour des frontières de la Russie.

Résumé et caractéristiques du radar OTH 26B6 :

Portée de 2000 à 3000 km à une altitude de 100 km. Détection de fréquence de signal de 3-30 MHz
L’angle de visualisation horizontal est de 180 ° et l’angle de visualisation azimutale est de 240 °.
Largeur du champ de réception des mâts d’antenne est de 1300 mètres.
Il y a 144 mâts de transmission et 144 mâts de réception d’une hauteur de 34,155 m.
La hauteur des mâts type 2 est de 15 m.
Distance entre la partie de réception et la transmission plus de 300 km.
Distance entre les mâts de type 2, 200 m.
Distance entre les mâts de réception 7 m (dans le centre du champ de l’antenne) et 14 m (sur les bords du champ de l’antenne).

Informations et sources :

L‘ARRL : Frank Smith, WS1MH du 31 octobre 2016
Global sécurity globalsecurity.org/
Infos russes bastion-karpenko.ru/

Suède, allocation de CB VHF à 69 MHz

La Suède est peut être le seul pays à avoir une allocation de CB VHF à 69 MHz.

L’ appel général a lieu sur 69,1875 MHz.

Tous les détails des canaux 69 MHz sont données à
http://delboyonline.blogspot.co.uk/2016/11/69mhz-activity-day-in-sweden.html

Nouvelles de Bertil 21CT022 est que, en Suède, la bande CB VHF 69Mhz se révèle très populaire et il y a une journée d’activité le premier vendredi de chaque mois 21: 00-23: 00 heures (heure suédoise) qui est 20: 00-22: 00 heures UTC. 

L’appel général a lieu sur 69.1875Mhz.

Donc, si vous avez du matériel qui couvre la bande de 69Mhz, il peut être une bonne idée d’écouter pour nos amis suédois.

Cher(e) OM,

 Afin de mieux vous servir et de faciliter le traitement de vos licences, l’IBPT a mis en place un formulaire pour les nouvelles demandes et pour les demandes de modifications de licences. Ce formulaire est accessible sur notre site web à l’adresse suivante :
http://www.ibpt.be/fr/consommateurs/radio/radioamateurs/formulaire-de-demande-pour-les-radioamateurs

L’usage de ce formulaire est obligatoire pour toutes nouvelles demandes ou pour toutes demandes de modifications concernant vos licences. Ce formulaire doit être rempli, signé et renvoyé à l’IBPT de préférence par email (ram@bipt.be).

Sur celui-ci, un champ commentaire est prévu dans lequel vous pouvez noter les circonstances ou les particularités de votre demande.

Pour des renseignements autres qu’une demande de licence, il vous est toujours possible d’envoyer un e-mail à l’attention de notre service à l’adresse (ram@bipt.be).

L’IBPT a également mis à jour le portail d’enregistrement.

Dès maintenant, vous pouvez via ce portail vous inscrire de manière électronique aux examens radioamateurs.

Lien : http://registration.bipt.be

Enfin, si vous n’avez pas accès à internet ou pour tout autres renseignements particuliers, l’IBPT a mis en place une permanence téléphonique.

Tous les lundi et mercredi de 14H à 16H via le numéro  02/226 88 70.

Nous vous demandons de respecter ces plages horaires et de n’utiliser que ce numéro pour joindre le service radioamateurs.

Nous espérons ainsi pouvoir améliorer notre service et traiter plus rapidement vos demandes.

Le service Radioamateur